Actualisation du projet de mandature 2014-2020 – conseil municipal du 12/12/2016 – intervention de Pierre Hurmic

Pierre Hurmic Delphine Jamet groupe écologiste au conseil municipal de Bordeaux

Projet de mandature 2014-2020 : Bordeaux, ville fraternelle, métropole européenne. Actualisation. Communication.

Ce document est sur la forme un copié collé quasi mots pour mots du document de novembre 2015.

Tout y est, même les coquilles de l’année dernière, des phrases sont au futur alors que les dates sont dépassées, même l’Euro 2016 est mentionné pour « animer la ville » dans le paragraphe bien peu détaillé consacré au sport (p.16).
Le document n’a pas été présenté en commission, nous aurions pu penser que c’était en raison d’un travail de réactualisation. Eh bien non.
Alors, si, quelques dates sont modifiées, surtout reportées, comme le gymnase et le mur d’escalade de Ginko et des Aubiers, de 2017 à 2018, les équipements publics des BAF de 2019 à 2020, le groupe scolaire de Brazza de 2019 à 2021…
Le seul paragraphe nouveau, et qui plus est intéressant, est celui sur la vie associative p.12 où, enfin, un bilan des actions menées en 2016 est retracé : une info lettre de la vie associative et un guide de la vie associative ont été créés et en 2017 l’annuaire des associations bordelaises sera mis en ligne.
En ce qui concerne la petite enfance, nous avions dans le document de l’an dernier un objectif de 8000 enfants accueillis d’ici 2020 et cette année, après que l’objectif de 6000 enfants a été atteint, un nouvel objectif de 350 places d’accueil supplémentaires. Quel objectif faut-il croire ?
Concernant la partie « démocratie quotidienne et concertation » un changement également : le paragraphe sur la e-démocratie et le projet de « valoriser les solutions pragmatiques imaginées par le Bordelais » a disparu. Nous le déplorons à l’heure où de nombreuses propositions existent pour dynamiser la démocratie locale dans nos villes, a l’instar de celles que nous avons fait avec Delphine Jamet.
Je termine sur le fond, sur deux enjeux qui nous tiennent à cœur, ceux de la lutte contre la pollution et de la valorisation du patrimoine naturel de notre commune. Vous affirmez dans le document : « aujourd’hui la compétition mondiale entre les villes se joue sur le niveau d’équipement, le poids démographique, le poids stratégique à l’échelle nationale mais aussi la capacité à être identifiée par les investisseurs ». C’est oublier les enjeux écologiques, comme le dit Hubert Védrine : « un jour, on fera une hiérarchie de la compétitivité écologique des territoires ». 5 lignes sont consacrées à la lutte contre la pollution, avec des vœux pieux au lieu d’une actualisation des projets déjà menés.
Pour conclure, Monsieur Le Maire, j’émets le souhait que dans un an, en novembre 2017, vous nous présentiez un véritable projet de mandature actualisé, tel que cela est prévu dans le cadre de cette délibération. Je vous remercie.

Remonter