Cantines sans plastique : quel est le rôle des élu-e-s municipaux écologistes dans la mobilisation citoyenne de la lutte contre le plastique dans les cantines à Bordeaux ? 🗺

Cantines dans plastique perturbateurs endocriniens assiette rayée ville de Bordeaux

Les deux élu-e-s écologistes du conseil municipal de Bordeaux, Pierre Hurmic et Delphine Jamet, sont intervenus dès qu’ils ont été saisis par les parents d’élèves de différentes écoles bordelaises afin d’appuyer leur revendication, en adéquation avec leurs convictions sur le respect du principe de précaution face aux risques sanitaires relatifs aux perturbateurs endocriniens, en particulier auprès des jeunes enfants.

Elue au conseil syndical du SIVU depuis 2014, Delphine Jamet porte les questions écologiques dans cette instance (part du bio, approvisionnement local, gaspillage alimentaire, emballages plastiques etc.).

Dès le mois de mars 2017, ils ont posé une question écrite lors du conseil municipal[1].

Ils sont à nouveau intervenus lors du conseil municipal de mai 2017[2], puis le mois suivant en juin[3].

Ils ont écrit une tribune dans le magazine municipal de l’été 2017[4].

Puis diffusé un communiqué de presse lors de la parution des résultats de l’étude partielle et partiale commandée par la mairie de Bordeaux[5].

Ils sont allés au contact des manifestants lors de la mobilisation des personnels des cantines qui ne souhaitaient pas le remplacement des assiettes en plastiques[6].

C’est donc également grâce au relais de la cause du Collectif Cantines sans plastique dans les instances politiques locales par les élu-e-s locaux, qui sont aussi des lanceurs d’alerte à leur niveau, que le combat contre les assiettes en plastiques dans les cantines bordelaises a pu être gagné.

Aujourd’hui les écologistes continuent de porter ce combat pour le bio et contre les perturbateurs endocriniens en général, au niveau des crèches notamment, convaincus que la Ville de Bordeaux se doit, en tant que collectivité publique, d’être exemplaire dans ce domaine, pour faire de Bordeaux un « territoire sans perturbateurs endocriniens ».

[1] http://bordeaux.eelv.fr/emploi-developpement-economique-mecenat-lgv-agriculture-urbaine-perturbateurs-endocriniens-lessentiel-de-nos-interventions-lors-du-conseil-municipal-du-6-mars-2017/

[2] http://bordeaux.eelv.fr/subventions-economiques-foncier-budgets-participatifs-perturbateurs-endocriniens-notre-compte-rendu-du-conseil-municipal-du-9-mai-2017/

[3] http://bordeaux.eelv.fr/compte-administratif-2016-donnees-ouvertes-la-jallere-cantines-sans-plastique-sante-publique-cout-des-creches-privees-notre-compte-rendu-du-conseil-municipal-du-12-juin-2017/

[4] http://bordeaux.eelv.fr/perturbateurs-endocriniens-la-grande-invasion-notre-tribune-ete-2017/

[5] http://bordeaux.eelv.fr/assiettes-en-plastique-dans-les-cantines-une-etude-partielle-et-partiale/

[6] https://www.sudouest.fr/2017/09/26/assiettes-en-plastique-dans-les-cantines-de-bordeaux-les-agents-municipaux-manifestent-3809482-2780.php

A la une Dossiers Perturbateurs endocriniens - Plastique
Carte

Remonter