Comment manger local à Bordeaux – le compte-rendu de notre mardi de l’écologie

toit terrasse agro écologique réseau Paul Bert Bordeaux

Les Mardis de l’écologie – Compte rendu du débat collaboratif du mardi 6 février 2018 – Comment manger local à Bordeaux ?

Invités :

Des représentants des organisations / associations suivantes étaient présents :

  • La Ruche qui dit oui
  • Amap bio Saint Augustin (BioGustin)
  • Mon-local.fr

Compte rendu du débat collaboratif avec la méthode SPIRAL

  • Qu’est ce qui fait mon bien-être en matière d’alimentation locale à Bordeaux ?
  • Différents thèmes se dégagent :
  • Nombreuses possibilités et offres variées permettant d’accéder à des produits de provenance locale et/ou à des produits bio et locaux : Amap, Biocoop, La Ruche.

« choix de plus en plus ouvert »

« offre de plus en plus variée»

« diversité alimentaire »

….

Cela grâce à des ventes directes (circuits courts) et des systèmes de distributions variés : marchés, biocoop, Amap, épiceries locavores.

  • Possibilité d’échanges et de partages avec les acteurs des filières locales (proximité et lien social).

« partages et échanges »

« pouvoir aller directement chez un maraicher »

….

  • Pouvoir accéder à des produits de qualité.

« vrai gout des aliments »

« produits frais »

  • Pouvoir accéder à des produits bio et bons pour la santé

 « des fruits et aliments pour un mode de vie saine»

  • Contribuer et participer au soutien de l’économie locale et des filières alimentaires locales et courtes.

« contribuer à la relocalisation de l’économie »

« soutenir une activité agricole et économique locale»

….

  • Participer indirectement à la protection de l’environnement en favorisant les circuits courts.

 

  • Qu’est ce qui fait mon mal-être en matière d’alimentation locale à Bordeaux ?
    • Différents thèmes principaux se dégagent :
    • Problème de diversité notamment pour les produits locaux et bio.

« manque de diversité dans la production »

« manque de proximité et de diversité dans le local et le bio »

…..

  • Problème d’accès des points de ventes/livraisons.

« manque de livraison à domicile »

…..

  • Problème d’offre dans les magasins classiques et restaurants.

 « pas assez de produits locaux dans les magasins »

« localisation de certains distributeurs (biocoop, cageoterie »

…..

  • Incohérence de l’offre.

 « tomates locales hors sol »

…..

  • Cout plus élevé de ce type de produit.

« plus cher »

« les magasins bio sont en général plus chers »

…..

  • Etiquetage imparfait.

 

  • Que puis-je faire à mon niveau pour améliorer mon bien-être (et le bien-être de tous) en matière d’alimentation locale à Bordeaux ?
  • Les idées identifiées ont été classées de la façon suivante
    • Etre acteur pour consommer bio et local.

« acheter local »

« aller à l’Amap »

…..

  • S’engager dans l’autoproduction.

« avoir un poulailler »

« jardin partagé »

…..

  • Communiquer et sensibiliser pour mieux faire connaitre les initiatives locales.

« montrer qu’il est possible de consommer autrement »

« faire la promotion des systèmes alternatifs »

« proposer à la métropole un portail recensant toutes les initiatives dans le cadre du conseil consultatif de gouvernance alimentaire local »

…..

  • Structurer et faciliter les initiatives.

« proposer mon domicile comme lieu de livraison groupé »

« créer 1 entreprise de distribution bio local vegan à Ginko »

…..

  • Militer pour des améliorations des étiquetages et mieux identifier l’origine des produits.

 

  • Conclusion
    • Les participants reconnaissent qu’il y a des offres et des possibilités pour s’approvisionner en produits locaux et bio sur Bordeaux. Ceci leur permet d’accéder et de soutenir les filières locales alimentaires et de consommer des produits sains et de qualité.
    • Ils pensent cependant que cette volonté de consommer local et bio peut être freinée par le manque d’offre, de localisation de point de vente / distribution et le cout de ce type de produit.
    • Il faut être (consom)-acteur bio et local et communiquer sensibiliser pour mieux faire connaitre et intensifier les initiatives locales.

Quelques infos sur la distribution et alimentation locale à Bordeaux.

CONSOMATION LOCALE – Définition

Consommation de produits et aliments qui ont été fabriqués ou produits dans un rayon de 250 kilomètres maximum.

DISTRIBUTEURS

  • Les Ruches qui dit oui

https://laruchequiditoui.fr/c/bordeaux?gclid=CPmJ_qDr2NICFdXNGwod5VkA_A

par ex St Bruno, Marché de Lerme, Caudéran …

  • Amap bio par ex BioGustin

http://amap-biogustin.tumblr.com/

  • Mon local

http://www.mon-local.fr/

  • La Cageoterie – rue du Mirail

https://www.facebook.com/lacageoterie/

  • SuperCoop – à Bègles et bientôt à Bordeaux

https://supercoop.fr/

  • Drive fermier

http://www.drive-fermier.fr/33/nos-engagements

https://locavor.fr/

GROSSISTES

  • Les jardins d’Etienne

http://www.produits-bio-bordeaux.com/

  • Loc Halle bio (au MIN)

http://www.lochallebio.fr/

RESTAURANTS

  • Label Terre

https://www.label-terre.com/

  • Belle Campagne

http://www.belle-campagne.fr/

BAR BIERE

  • Darwin Beer

http://darwin.camp/les-activites/boire-un-verre/darwin-beer/

  • Au Nouveau Monde
  • Gasconha

https://www.gasconha.fr/

SITES

  • Le Réseau d’Agriculture Urbaine (RES’A.U.)

http://reseauagricultureurbaine.net/

  • Manger local, Manger durable – Carte de Bordeaux Métropole.

http://www.bordeaux-metropole.fr/Vivre-habiter/Connaitre-son-environnement/Manger-local-manger-durable

  • Guide Labels bio

https://www.60millions-mag.com/2011/01/05/quel-label-bio-se-fier-8052

 

Remonter