Conseil municipal de Bordeaux : nos vœux au service de l’écologie, du climat, de la justice sociale – notre tribune octobre 2018

Pierre Hurmic Delphine Jamet conseil municipal de Bordeaux groupe écologiste

En mai 2014, nous avions écrit notre tribune municipale sur l’état d’esprit de notre groupe : « Durant cette mandature qui débute, nous nous efforcerons d’incarner une opposition ouverte mais vigilante. Une opposition jamais systématique et toujours constructive. » (…)

C’est ce que nous avons fait, en proposant dès 2014, plusieurs modifications du règlement intérieur du conseil municipal allant dans le sens d’une amélioration des droits de l’opposition avec la possibilité de proposer des vœux « dans tous les objets d’intérêt local ».  Ce droit, inscrit dans le Code général des collectivités locales, nous a permis de proposer plusieurs vœux, dont certains ont été adoptés :

– Le vœu adopté à l’unanimité (sauf groupe FN) demandant au Préfet de la Gironde l’extension du périmètre du Plan particulier d’intervention de la centrale nucléaire du Blayais à un rayon de 80 kilomètres autour de l’installation (2014).

– Le vœu pour le désinvestissement de la ville de Bordeaux dans les secteurs contribuant au dérèglement climatique a aussi été adopté à l’unanimité (2015). Dans ce vœu, la ville s’engageait néanmoins à faire connaître ses initiatives dans une campagne sur le désinvestissement des énergies fossiles et à réaliser un point d’étape régulier sur la mise en œuvre de ce vœu. Ce qui n’est pas le cas.

– En janvier 2017, nous avons proposé au vote un vœu contre l’évasion fiscale des banques françaises, sachant que le budget primitif 2017 indiquait que la ville de Bordeaux avait contracté ces dernières années 48.8M€ d’emprunts auprès de la BNP, de la Société générale et du Crédit agricole (caisse régionale), banques pratiquant l’évasion fiscale selon plusieurs rapports d’ONG. Le maire avait indiqué qu’il allait proposer au prochain conseil une version « juridiquement plus solide », ce qu’il n’a jamais fait.

En novembre 2017, nous avons présenté un nouveau vœu proposant un désengagement de la ville de Bordeaux des établissements financiers ayant fait l’objet de condamnations pénales et/ou de blâmes par des autorités de contrôle prudentiel dans les 5 dernières années pour les délits suivants : délits environnementaux, financiers, atteintes aux Droits de l’Homme.

Ce dernier vœu n’a pas été voté par la majorité mais nous avons réussi à faire inclure ces conditions dans la « charte éthique de la Ville de Bordeaux pour ses relations avec ses mécènes et donateurs » lors du dernier conseil municipal de juillet 2018.

– Lors du dernier conseil municipal de septembre 2018, nous avons proposé un vœu pour que la ville soutienne l’appel pour un « pacte finance-climat européen » afin que la création monétaire de la Banque Centrale Européenne soit mise au service de la lutte contre le dérèglement climatique. Le maire a proposé de le reporter le mois prochain.

Remonter