EELV réclame l’encadrement des loyers pour l’agglomération de Bordeaux et interpelle Alain Juppé et Alain Anziani
Partager

Communiqué de presse

2 septembre 2014

EXPERIMENTATION DE L’ENCADREMENT DES LOYERS 

EELV réclame l’encadrement des loyers pour l’agglomération de Bordeaux et interpelle

Alain Juppé et Alain Anziani

 

Prenant acte de l’accord du Premier Ministre visant à permettre pour certaines agglomérations en « zone tendue » la mise en œuvre à titre expérimental de l’encadrement des loyers prévu par la loi ALUR, le groupe des élu-es écologistes de la Communauté urbaine de Bordeaux interpelle Alain Juppé, Président et Alain Anziani, 1er vice-président afin qu’ils demandent au gouvernement de mettre en œuvre le dispositif sur l’agglomération Bordelaise (64 communes concernées1) dans le respect de l’engagement 22 de François Hollande. Cette mesure de justice sociale est attendue, pour lutter contre le logement cher et fluidifier les parcours résidentiels.

Tous les outils de régulation du marché immobilier doivent aujourd’hui être mobilisés pour faire face à la crise du logement sans précédent que nous traversons et qui a conduit, dans notre agglomération, à une hausse de 18.6% des loyers entre 2005 et 2012.

De nombreux habitants de l’agglomération sont aujourd’hui contraints de vivre en périphérie éloignée pour se loger à des prix accessibles, avec des temps et des coûts de déplacement domicile-travail qui augmentent significativement et avec eux la pollution atmosphérique et les embouteillages aux portes de Bordeaux.

L’évolution des niveaux de loyer met en péril la mixité sociale dans nos quartiers et organise une véritable ségrégation spatiale selon les niveaux de ressource. Cette situation entraîne, par ailleurs, un véritable blocage des parcours résidentiels au cours desquels toute évolution devient difficile, voire impossible, en raison des difficultés rencontrées par de nombreuses familles lorsqu’il s’agit de louer un logement plus grand ou d’envisager un achat. Le coût du logement est également devenu un frein important à la venue de nombreux étudiants.

Dans une agglomération qui demeure l’une des plus chères de France (en moyenne 9,3 euros le mètre carré en 2012) et au sein de laquelle la demande reste supérieure à l’offre, les élu-es écologistes souhaitent porter une politique visant à permettre au plus grand nombre de se loger en fonction de ses moyens. Soutien à la construction de logementssociaux, aide à l’accession sociale, développement du logement en accession maîtrisée, aide à la réhabilitation permettant de baisser les charges énergétiques… : des moyens importants, complétés par cette mesure d’encadrement des loyers, doivent être mobilisés sur l’agglomération pour offrir des logements réellement abordables à nos concitoyens.

Les élues EELV de l’agglomération bordelaise : Gérard Chausset, Pierre Hurmic, Marie-Christine Boutheau, Sylvie Cassou-Schotte, Noël Mamère, Clément Rossignol, Laure Curvale, Monique de Marco, Christine Moebs, Betty Piccioly, Grégoric Faucon, Jean-Claude Pradels, Martine Chevaucherie,Eric Belet, Laurent Peradon, Marc Morrisset, Gaso Stéphane, Gwenaelle Girard, Delphine Jamet…..