Nouveau stade : patrimoine écologique à transmettre ? Une énième provocation…

Grand_Stade_de_Bordeaux
Après la nomination ce mardi d’un nouveau président de SBA, gestionnaire du stade, en la personne de Bernard Hagelsteen, 68 ans, conseiller du président de VINCI Autoroutes, Préfet de Loire-Atlantique en 2007, responsable de la préparation de l’appel public à la concurrence du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes, remporté par Vinci en 2010 et embauché par cette même multinationale du BTP un an plus tard ; la ville de Bordeaux nous propose, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine une visite de : « La nature autour du Matmut Atlantique – Nouveau Stade Bordeaux, patrimoine écologique à transmettre… Parcours à vélo entre le Nouveau Stade et le Bois de Bordeaux, à la découverte des richesses écologiques du Nord de Bordeaux ». http://www.bordeaux.fr/ebx/pgFicheEvt.psml?_nfpb=true&_pageLabel=pgFicheEvt&classofcontent=evenement&id=123791 
 
Une nouvelle provocation quand on sait que la construction de ce stade a impliqué la destruction de plus de 11 hectares classés Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique, située en partie en zone humide, sur un ancien secteur de marais, occupé par des activités agricoles au moins jusqu’en 1981 et devenu une zone de remblai par des matériaux issus du BTP. Ce sont des terres alluvionnaires qui auraient pu être réhabilitées pour des activités agricoles, à l’heure où l’autonomie alimentaire pour la population de notre agglomération n’est que de… 1 à 1.5 jour !

Remonter