Pollution aux particules fines à Bordeaux : des solutions existent
Partager

Groupe des élu-es EELV

Conseil municipal de Bordeaux

Communiqué de presse

Pollution aux particules fines à Bordeaux : des solutions existent

L’Airaq a déclenché l’alerte de pollution de l’air aux particules fines de la Ville de Bordeaux.

Rappelons que d’après des études de l’OMS, les particules fines sont à l’origine d’effets significatifs constatés sur la santé humaine.

Cette pollution vient d’être reconnue comme cancérigène, et en France près de 42 000 décès prématurés par an sont imputés à la pollution de l’air par les particules fines.

Des solutions durables existent pour lutter efficacement contre cette pollution, particulièrement en ce qui concerne le trafic routier à Bordeaux : la généralisation des zones 30, le développement des itinéraires cyclistes sécurisés, l’accroissement de l’offre d’autopartage, la mise en place de zones de circulation à basse émission de particules et de gaz polluants, la 3ème voie de la rocade dédiée au covoiturage et aux transports en commun,…

Il devient urgent pour la santé des Bordelais, et notamment des plus exposés et des plus fragiles d’entre eux, que ces solutions soient mises en œuvre sur notre territoire.

Pierre Hurmic, Président du groupe