PROPOSITION de VŒU de SOUTIEN A L’APPEL POUR UN « PACTE-FINANCE-CLIMAT EUROPEEN » – conseil municipal du 17/9/2018 🗺

pacte finance climat européen

Le 31 octobre 2017, l’ONU alertait solennellement sur l’écart « catastrophique » existant entre les engagements pris par les Etats et les réductions des émissions de gaz à effet de serre qu’il faudrait opérer pour maintenir le réchauffement en-dessous de 2°C, et si possible en-dessous de 1.5°C.

Le réchauffement climatique provoquera non seulement des catastrophes naturelles (sécheresses, canicules, inondations, ouragans…), engendrant des bouleversements agricoles, économiques, et politiques, mais aussi des famines et des déplacements de population meurtriers.

Que se passera-t-il dans 20, 30 ou 40 ans si des centaines de millions d’hommes et de femmes étaient dans l’obligation de quitter leur terre natale, devenue invivable ?

A moyen terme, nous le savons maintenant toutes et tous, c’est la paix mondiale et l’avenir de notre civilisation qui sont menacés, si nous ne sommes pas capables de réduire, drastiquement et très rapidement, nos émissions de gaz à effet de serre.

Alors que le président des Etats-Unis a retiré son pays de l’Accord de Paris au nom de l’emploi, l’Europe doit maintenant démontrer au monde qu’il est possible de diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre, tout en créant des emplois.

Le collectif « CLIMAT 2020 pour un pacte finance-climat européen » réunit des citoyens de tous milieux, des femmes et hommes politiques de tous bords, des chefs d’entreprise, des syndicalistes, des intellectuels et universitaires, des salariés, des chômeurs, des paysans, des artistes, des artisans, des responsables associatifs, convaincus que l’Europe doit, de toute urgence, apporter une réponse claire et très ambitieuse pour lutter contre le dérèglement climatique.

Les signataires de cet appel demandent solennellement aux chefs d’Etat et de Gouvernement européens de négocier au plus vite un Pacte Finance-Climat, qui assurerait pendant 30 ans des financements à la hauteur des enjeux de transition énergétique sur le territoire européen, et permettant également de renforcer fortement notre partenariat avec les pays du Sud.

Ils souhaitent que la création monétaire de la Banque Centrale Européenne soit mise au service de la lutte contre le dérèglement climatique, et que soient mis en place des outils financiers permettant d’investir dans la recherche et la lutte contre le réchauffement climatique.

Le Conseil municipal de Bordeaux, réuni en assemblée plénière le 17 septembre 2018, sur proposition du groupe écologiste, soutient l’appel pour un pacte finance-climat européen.

A la une CLIMAT Dossiers Vos élu-e-s
Carte

Remonter