Urbanisation rapide de Bordeaux maritime : nous demandons au Maire un plan de scolarisation de l’ensemble du secteur pour les années à venir

Ecole jean-Jacques Sempé Jardins de ta soeur

Les conditions de scolarisation des enfants du quartier Bordeaux maritime nous semblent particulièrement préoccupantes au vu de son urbanisation rapide.

Nous assistons, semble-t-il, à un manque d’anticipation des équipements scolaires de la part de la municipalité, compte-tenu des effectifs présents et à venir des familles issues des nouveaux quartiers.

Nous avons envoyé le 8 novembre 2016 un courrier au Maire de Bordeaux demandant communication globale du plan de scolarisation du quartier Bordeaux maritime (Bordeaux Nord) 2017-2020.

Le voici :

Monsieur le Maire,

Les conditions de scolarisation des enfants du quartier Bordeaux maritime nous semblent particulièrement préoccupantes au vu de son urbanisation rapide. Aussi, nous souhaitons être informés de manière plus précise des projets d’équipements scolaires dans ce secteur.

En effet, après l’installation d’un préfabriqué dans l’école Joséphine puis d’une école temporaire modulaire (pour 3 années) sur la parcelle Dupaty en lieu et place d’un espace vert, nous apprenons qu’une école modulaire de grande ampleur va être créée boulevard Alfred Daney. Suite à notre intervention lors du conseil municipal du 26 septembre 2016, Madame Cuny, adjointe à l’éducation, a évoqué l’implantation de 20 classes modulaires, soit le plus gros complexe scolaire bordelais. Et, lors du dernier conseil d’école de l’établissement Jean-Jacques Sempé, il semblerait que la possibilité de créer jusqu’à 24 classes ait été évoquée pour la rentrée 2017.

Par ailleurs, nous sommes aussi très préoccupés par la situation scolaire du quartier Ginko. En effet, l’école Vaclav Havel comprend aujourd’hui 357 élèves pour 14 classes. 159 logements seront livrés d’ici la fin de l’année 2016 (soit potentiellement 40 nouveaux élèves) et 100 à 200 logements livrés dans le premier semestre 2017 (soit plus de 30 nouveaux élèves). Dès la rentrée 2017, il est donc fort probable que l’école actuelle ne pourra pas accueillir tous les élèves du quartier Ginko.

Par la suite, le programme « Cœur Ginko » (600 logements) est prévu pour une livraison étalée entre début 2019 et 2020, avec un second groupe scolaire opérationnel annoncé seulement à la rentrée 2019.

Pour lever l’ensemble de ces inquiétudes, nous vous demandons, Monsieur le Maire, une communication globale sur le plan de scolarisation du quartier Bordeaux maritime 2017-2020. Nous souhaitons ainsi obtenir transmission :

  • des plans d’implantation précis des futurs groupes scolaires (modulaires et nouvelles constructions), avec le détail des équipements liés (salles de repos, de motricité, cantines, sanitaires, équipements sportifs…),
  • des budgets prévisionnels par type d’investissement (modulaire ou nouvelle construction),
  • de la prévision détaillée des effectifs par établissement scolaire, et ce pour les trois années à venir,
  • d’un rétro-planning de mise en œuvre pour chaque projet,
  • et dans le cadre du projet éducatif de territoire, la prévision de la capacité d’accueil des centres de loisirs et des structures municipales et associatives partenaires du PEDT.

Nous vous en remercions par avance et vous prions de croire, Monsieur le Maire, en nos respectueux sentiments.

Delphine Jamet

Groupe écologiste au conseil municipal de Bordeaux

Remonter