A Bordeaux, objectif « zéro-artificialisation des sols »
Partager

Chaque année, en France, ce sont 30 000 hectares d’espaces de nature qui sont artificialisés pour la construction.

L’artificialisation est la première cause de la perte de la biodiversité.

A Bordeaux, le Maire écologiste Pierre Hurmic a décrété l’objectif « zéro-artificialisation des sols ».

Une des solutions pour l’atteindre : construire la ville sur la ville, c’est-à-dire construire sur des espaces déjà artificialisés.

Entretien réalisé à Bunus le 27 août 2021