Communiqué de presse – Le retour du projet « arrière-gardiste » du grand contournement
Partager

Communiqué de presse de Pierre Hurmic

Président du groupe écologiste au CM de Bordeaux

Conseiller métropolitain

  

Bordeaux, le 05/09/2019

Le retour du projet « arrière-gardiste » du grand contournement

Un avis favorable d’Elisabeth Borne au lancement des études d’opportunités de la réalisation du grand contournement adressé à Alain Juppé, Maire d’alors, le 14 février 2019 est resté bien secret jusqu’à sa découverte, par hasard, mardi dernier.

Il est édifiant de voir que l’on se pose encore des questions sur l’opportunité d’un tel projet artificialisant 15ha par kilomètre d’autoroute à l’heure où dans le même temps on se pose l’objectif national de « zéro artificialisation des sols ». Quelle incohérence.

Pour limiter le nombre de camions sur la rocade, certains rêvent de les envoyer plus loin, polluer la campagne, sillonner les lotissements, bitumer les espaces agricoles, naturels et boisées. Au lieu de limiter le trafic routier, on l’encourage, on le déporte. A l’heure où tant de Politiques se font les champions du combat climatique, comment peuvent-ils encore prôner le recours à de telles usines à gaz à effet de serre ?

Aucune leçon n’a donc été tirée de la « crise des gilets jaunes » ? Les urbains ne peuvent pas continuer à vivre au détriment des ruraux. Aucune leçon n’a donc été tirée de tous les rapports scientifiques plus alarmistes les uns que les autres ? Nous ne pouvons pas réfléchir maintenant à un projet qui est déjà daté aujourd’hui alors qu’il ne se réalisera que dans 20 ans. Nous ne pouvons plus nous contenter de ne pas regarder plus loin que le bout de notre nez.