Présentation du rapport femmes / hommes
Partager

23/02/21

Nous souhaitons que le principe d’égalité entre les femmes et les hommes irrigue toutes les politiques publiques, au-delà du travail mené sur l’administration.

C’est pour cette raison :

  • Qu’une délégation dédiée à l’Égalité femmes-hommes a été créée,
  • Qu’elle est directement rattachée à mon portefeuille de 1ere adjointe, au même niveau et avec la même transversalité que le défi climatique,
  • Que nous sommes deux élues pleinement investies sur le sujet, avec Pascale Bousquet-Pitt, conseillère déléguée,
  • Et qu’elle est très clairement distincte de la lutte contre les discriminations, même si nous travaillons en relation étroite avec Olivier Escots et PB Delaroche, respectivement adjoint et conseiller délégué à la lutte contre toutes les discriminations.

Il n’est pas possible de traiter les droits de la moitié de l’humanité comme une discrimination. Au contraire, l’égalité fondamentale de droits entre les femmes et les hommes, non respectée depuis des siècles, sera désormais prise en compte systématiquement dans toutes les politiques que nous impulsons.

Prendre en compte la question du genre dans chaque politique publique = budget sensible au genre.

Le budget sensible au genre sera l’outil majeur systématisant cette prise en compte, en nous assurant que l’argent dépensé par notre collectivité bénéficie de manière égale aux deux sexes.

Ce budget sensible au genre ne pourra prendre forme sans un renforcement important des indicateurs dédiés au genre ; il ira donc de pair avec l’évaluation des politiques publiques sous l’angle de l’égalité femmes-hommes en lien étroit avec la délégation de Delphine Jamet.

Intégration d’indicateurs genrés pour permettre une évaluation des politiques publiques plus fine (ex : inclusion numérique, accès aux espaces culturels de la Ville, politique sénior, pause méridienne, périscolaire…).

Renforcer l’égalité Femme-Homme dans le champ professionnel

Notre volonté est d’investir de manière volontariste le champ de l’emploi, au-delà de toutes les mesures mises en œuvre par Delphine Jamet au sein de l’administration (lutte contre les inégalités salariales, accès aux responsabilités, mixité de tous les métiers…)

Nous allons engager :

  • Des initiatives afin de déconstruire les représentations genrées sur les métiers et permettre aux femmes d’élargir leurs choix professionnels, de s’insérer durablement dans des métiers porteurs et souvent mieux rémunérés.

>> Ces actions s’appuieront sur les premiers partenaires de la ville en matière d’emploi que sont la Maison de l’Emploi et la Mission Locale, mais également sur les associations comme le CIDFF.

  • Des actions permettant de développer l’entreprenariat des femmes.
  • Mais également donner les moyens aux femmes de leur égalité professionnelle en veillant à garantir des dispositifs de garde d’enfant équitables et adaptés dans les crèches, écoles et différents dispositifs de la ville.

Ex : l’attribution des places en crèche ne rend pas prioritaire les personnes sans emploi, sauf que se sont plus souvent les femmes qui sont sans emploi, surtout après plusieurs maternités, ce qui alimente le cercle vicieux de l’inégalité face à l’emploi…

  • Plus largement, l’intégration systématique de critères d’Egalité femmes-hommes dans les clauses d’attribution des marchés publics et des délégations de service public.

Visibiliser les talents au féminin

Nous souhaitons encourager la diffusion de la culture de l’Égalité à toutes les Bordelaises et Bordelais toute l’année.

C’est pourquoi nous allons :

  • Encourager la programmation à parité des autrices et des artistes femmes avec les auteurs et les artistes hommes dans les établissements culturels relevant de la Ville
  • Doter les musées de la Ville d’une charte Égalité femmes-hommes dans leurs pratiques muséales (exemple de Rouen Métropole)
  • Diffuser une culture de l’égalité dès le plus jeune âge : dès le mois de mars le Musée d’Aquitaine, le Musée des Beaux-Arts, le réseau des bibliothèques bordelaises mettront à disposition des professionnel.le.s de l’éducation des supports pédagogiques pour conscientiser les inégalités, promouvoir la place des filles et des femmes dans la société et ainsi d’aider les enfants à construire des représentations moins stéréotypées et plus égalitaires.

Nous ne voulons plus d’évènements limités à la semaine du 8 mars pour la journée internationale des droits des femmes, nous souhaitons organiser des rencontres et évènements qui ponctueront toute l’année 2021.

« L’égalité, c’est toute l’année.»

Claudine Bichet