Retour sur le Conseil municipal
Partager

Conseil municipal du 30 Mars

    ​Le Conseil municipal s’ouvre avec une très belle improvisation musicale de l’accordéoniste bordelais Bruno Maurice. Un cadeau offert à cette assemblée, mais aussi à tous les Bordelais !
 
Cette séance ne pouvait débuter que par l’état des lieux de la situation sanitaire, particulièrement préoccupante. La circulation du virus augmente, les services d’urgence et de réanimation sont pleins et nous sommes en 2ème phase de déprogrammation. Les Bordelaises et des Bordelais doivent redoubler de vigilance. Le taux d’incidence au 29 mars était de 233 cas pour 100 000 habitants, proche de seuil d’alerte de 250 cas pour 100 000 habitants. Enfin, l’ouverture prochaine d’un mégacentre de vaccination est prévue à Bordeaux. Sylvie Justome intervient pour alerter sur les effets psychologiques, notamment sur les jeunes, de cette situation sanitaire.
 
Camille Choplin annonce les Assises de la démocratie permanente qui, en raison de la situation sanitaire, seront décalées de mai à octobre. Rencontres, ateliers, spectacles vivants, débats … et un « parlement mobile » ! Nous questionnerons le rôle des instances existantes et imaginerons collectivement celles à créer, pour que les Bordelaises et Bordelais soient actrices et acteurs de leur Ville. Sans attendre ces rencontres, nous avons déjà insufflé la démocratie dans l’ensemble de nos politiques : en ce moment ont par exemple lieu les concertations sur le PLU et la Culture.
 
Le Maire présente le projet de mandature, prenant corps dans le PPI. Ce sont nos investissements à venir pour l’ensemble du mandat. Ensuite, notre 1ère adjointe Claudine Bichet introduit le budget 2021 de 534 M€, réparti en 366 M€ de dépenses de fonctionnement et 168 M€ d’investissement. Malgré le contexte sanitaire, c’est un budget volontariste qui pose les jalons de la transition écologique et solidaire. Plus qu’une ambition, c’est notre inspiration pour Bordeaux ! Porté collectivement, ce budget est présenté à plusieurs voix : les douze élus ont chacun deux minutes pour présenter leurs actions. Notre premier budget du mandat est voté et nous en sommes fiers !
 
Claudine Bichet présente ensuite les principes du budget climat qui sera introduit dans les prochains budgets. Il s’agit d’une double approche : celle d’un « budget vert » pour orienter les arbitrages financiers et une comptabilité carbone pour quantifier et piloter directement l’impact carbone induit par la collectivité. Un groupe de travail expérimente actuellement la méthode de l’I4CE avec deux essais de « coloration » : sur les budgets déchets (Métropole) et culture (Ville de Bordeaux) de l’année 2019.
 
Le Conseil municipal se poursuit avec Stéphane Pfeiffer présentant plusieurs délibérations autour de la politique de la Maison de l’emploi vers les TPE. La cellule TPE a commencé à fonctionner au mois de novembre 2020. Son objectif est d’orienter les très petites entreprises bordelaises (moins de 10 salariés) vers les différents dispositifs existants et les bons interlocuteurs. Le deuxième volet prévoit un soutien à l’emploi dès que la relance sera impulsée : diagnostic sur les besoins en RH, alternance, apprentissage, etc.
 
Harmonie Lecerf détaille la convention pour la Plateforme de résorption des squats et bidonvilles pour permette à chacun un accès aux droits et communs essentiels. Une coopération interinstitutionnelle est nécessaire : Bordeaux prend sa place dans la stratégie départementale.
 
Cyrille Jaber, désormais élu conseiller municipal délégué à la jeunesse, propose pour la prolongation de l’expérimentation Carte jeune partagée par Bordeaux et douze autres communes. Gratuite pour les 0-25 ans, elle leur permet des réductions et gratuités pour la culture, le sport et les loisirs. C’est un moyen d’accroître leur autonomie et leur mobilité sur le territoire. Nos objectifs à l’avenir ? Toucher de nouveaux publics, diversifier l’offre et attirer de nouvelles communes.
 
Sandrine Jacotot annonce la création de deux nouveaux marchés de producteurs sur deux quartiers : à Saint Augustin (samedi) et Pey-Berland (mercredi). 
 
En cette fin de séance, Stéphane Gomot présente les propositions faites par la commission viographie le 11 janvier 2011 pour les places, rues et écoles. On note que cette fois, de très nombreux noms sont féminins.