Attribution d’une subvention à SOS Méditerranée
Partager

8/06/21

[…] SOS Méditerranée, ce sont près de 31 000 personnes secourues en mer depuis 2016 en 37 mois d’opération de l’Aquarius et de l’Ocean Viking. L’action de SOS Méditerranée repose principalement sur la mobilisation citoyenne qui est le cœur même de son ADN. Né d’un financement participatif, SOS Méditerranée vit aujourd’hui à 90 % grâce aux dons privés. 

Ainsi les 650 bénévoles de l’association répartis dans 18 antennes dont une à Bordeaux portent dans les établissements scolaires notamment le plaidoyer de l’association et les témoignages des personnes secourues sur la situation actuelle en Méditerranée centrale et en Libye. Ce combat citoyen s’accompagne aujourd’hui du soutien de plus d’une soixantaine de collectivités locales dans le cadre de la plateforme des collectivités solidaires avec SOS Méditerranée. 

La Ville de Bordeaux a choisi de rejoindre cette plateforme fin 2020, et est rejointe localement aujourd’hui par les villes de Floirac et de Bègles. Par cette délibération, il s’agit donc de confirmer cet engagement auprès de SOS Méditerranée. La signature de ce partenariat le 3 mai 2021 entre les villes de Bègles, Floirac, Bordeaux et SOS Méditerranée, constitue un pas significatif et symbolique à quelques jours également de la Fête de l’Europe, le 9 mai 2021. 

Je rappelle juste en conclusion que soutenir SOS Méditerranée, c’est poser comme principe que le devoir d’assistance en mer est un impératif moral et légal qui doit primer sur toute autre considération, et c’est refuser de fermer les yeux sur la réalité mortifère de la frontière sud de notre pays et de l’Europe.

 

 

Céline Papin