Soutien à l’autopartage Citiz
Partager

26/01/21

Citiz est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) qui a été créée en 2001.Cette société collective à vocation non lucrative s’inscrit pleinement dans l’économie sociale et solidaire.
 
Citiz c’est surtout un partenaire clef pour la ville de Bordeaux dans la mise en œuvre de sa politique de mobilité avec ce service d’autopartage. Pour rappel : ce service de proximité permet de louer une voiture en libre-service de manière occasionnelle, à l’heure, à la journée ou plus. Pratique et économique, citiz permet de disposer d’une voiture de manière très souple sans devoir en gérer les contraintes.
 
C’est donc un formidable accélérateur de transition pour la ville car elle permet la démotorisation et une meilleure gestion de l’espace public. En effet, on estime qu’une citiz remplace 5 à 8 voitures individuelles et libère 3 places de stationnement.
 
Malheureusement alors que les chiffres de 2019, avec un chiffre d’affaire en progression de 20%, et un bilan bénéficiaire de 55 000 euros, laissaient augurer une marge de progression identique pour 2020. La crise de la Covid et le premier confinement a mis ont mal la trésorerie de cette société.
 
Les différents partenaires privés et publics ont donc décidé de soutenir Citiz en augmentant leur part de capital dans cette entreprise. C’est ce que cette délibération vous propose aujourd’hui de voter. La part de la ville de Bordeaux passerait ainsi de 5000 euros à 50 000 euros.
 
Un engagement fort en direction de l’autopartage mais surtout un engagement fort pour réduire les émissions de GES responsable du dérèglement climatique.
Détourner progressivement les Bordelais de leur voiture individuelle en leur proposant des alternatives, est une des solutions proposées avec comme ambition, le doublement de sa flotte de véhicules d’ici 2 ans et le positionnement des stations citiz tous les 500 m, au plus près du tram afin de favoriser l’intermodalité.
 
Toutes les grandes collectivités se sont engagées dans cette démarche. Bordeaux était quelque peu en retard avec seulement 26 stations en voirie, aucune nouvelle ayant été créée depuis 2018, quand Strasbourg à ce jour en propose 56. Pour information, Grenoble avec seulement160 000 habitants propose 75 stations en voirie.
 
En Europe, de grandes métropoles mettent aussi en avant cette politique d’autopartage. Bruxelles, par exemple, souhaite consacrer 2% des places voirie à l’autopartage, à Zurich 5% de sa population autopartage.
A Bordeaux on a environ 0,6-0,7% d’autopartageurs. Deux fois plus sur Strasbourg environ (1,2-1,5).
 
Nous pouvons donc espérer attirer vers l’autopartage de nouveaux utilisateurs. Nous vous proposons donc de voter cette augmentation de capital afin soutenir cette société et de permettre à l’autopartage de se développer de manière conséquente à l’échelle de notre commune.
 
Patrick Papadato