Stérilisation des chats errants
Partager

26/01/21
 
Un nombre important de chats errants habite Bordeaux. Laissés à eux-mêmes, ils pourraient devenir une nuisance et engendrer un risque sanitaire pour eux-mêmes et la population. Cette problématique est connue et le réflexe encore trop répandu, serait de les réguler par l’euthanasie.
 
Concrètement, cette campagne consistera en la capture, l’identification et la stérilisation des groupes de félins errants, sans propriétaire, dans des lieux publics. La stérilisation apparaît comme la meilleure solution, permettant de stabiliser et à terme, de diminuer leur population. Aujourd’hui, nous nous saisissons donc de l’opportunité offerte par la loi, pour organiser la première campagne de stérilisation de chats errants à Bordeaux.
 
En plus du contrôle de ces populations, les avantages corollaires sont multiples :
· moins de transmission de maladies infectieuses,
· moins de nuisances sonores et olfactives,
· fin des intrusions chez les particuliers ou des dommages sur les poubelles.
 
Mais surtout, ainsi identifiés, ces félins obtiendront un statut permettant leur suivi sur le long terme. Cette initiative s’insère dans notre politique de l’animal en ville. Plus précisément, elle s’inscrit dans une logique de gestion non-létale des animaux urbains. En concertation avec les professionnels et les associations, nous souhaitons gérer la prolifération des populations animales en amont, plutôt que de recourir à une éradication peu éthique, coûteuse et inefficaces.
 
Il est temps d’agir sur les causes pour arrêter d’en subir les conséquences. En effet, lorsqu’un animal occupe un lieu ou une niche écologique, le retirer provoque un vide qui sera rapidement occupé par de nouveaux individus. Le stériliser puis le remettre dans son territoire empêche cela et concourt à la résilience du milieu.
 
Nous confions cette mission à un partenaire bien connu de tous pour son professionnalisme : la SPA. Cette délibération propose le versement d’une subvention de 1500 euros à cette association pour procéder à la capture, stérilisation et identification d’une trentaine de chats dans le quartier de Bordeaux Nord.
 
Pour conclure, si cette campagne est la première pour Bordeaux, elle n’en sera pas la dernière. Nous mobiliserons et conventionnerons d’autres associations tout au long du mandat et plusieurs campagnes sont à prévoir sur cette année. Les besoins sont importants et présents dans tous les quartiers de la ville.
 
Francis Feytout