Voeu sur la charte de l’arbre urbain, budget, démocratie locale, Boulevards…  : notre compte-rendu du Conseil Municipal du 8 juillet 2019
Partager

CM 8/7/19 retour SO
CM 8/7/19 – Sud-Ouest 9/7/19 (tous droits réservés)

Comme un arbre dans la ville…

4 vœux ont été présentés en amont de l’ordre du jour de ce conseil, 2 vœux ont concerné la place de l’arbre en ville, le nôtre et un contre-vœu de la majorité en réponse au nôtre, moins prescriptif, notamment concernant la renonciation à l’artificialisation des sols.

Nous avons provoqué, grâce à cette motion demandant une charte de l’arbre, un grand débat sur la question de l’arbre au sein du conseil municipal.

Même si la municipalité ne votera pas notre vœu, il s’agit d’une grande avancée sur la prise en compte de la condition de l’arbre comme élément vivant de l’écosystème.
Le groupe n’a pas signé la contre-motion de la majorité car comme l’a dit Pierre Hurmic « nous n’avons pas vocation à vous inspirer, nous avons vocation à vous remplacer ».

En amont du conseil, Pierre Hurmic a pris la parole devant la mairie à l’occasion d’une manifestation organisée par l’association « Aux arbres citoyens Bordeaux métropole » suite aux récents abattages à Bordeaux : « N’allons pas moins vite sur la mauvaise route, allons sur la bonne route et cessons de considérer les arbres comme du mobilier urbain ».

Les quelques arbres en pot installés le 11 juillet dernier sur la place Pey-Berland laissent à penser que l’équipe municipale n’a pas encore tout compris à ce sujet.

Retours de la presse à ce sujet :

France Bleu Gironde : https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/une-nouvelle-politique-de-l-arbre-votee-au-conseil-municipal-de-bordeaux-1562614671

Sud-Ouest : https://www.sudouest.fr/2019/07/08/bordeaux-une-quarantaine-de-manifestants-contre-l-abattage-des-arbres-6311772-2780.php

Notre vœu : Pour une charte de l’arbre urbain

Les arbres tombent les uns après les autres : 18 marronniers Place Gambetta, 13 platanes rue Amédée Saint Germain, 6 platanes à la Benauge, 13 peupliers et 40 platanes au Grand Parc, 8 poiriers rue Ravez, 4 platanes à Cité administrative, 5 arbres square Emile Combes-Jean Gautier, 13 arbres au Jardin Public, et d’autres sur les quais…

Lire notre vœu

Compte administratif et affectation des résultats
Intervention de Pierre Hurmic (seul le prononcé fait foi)

« Monsieur le Maire, cher.e.s collègues,

Nous constatons dans cette délibération 31,7 millions d’€ de restes à réaliser contre 16.5 millions d’€ l’an dernier soit près du double

Résultats des courses : les reports à inscrire au Budget Supplémentaire 2019 (décision modificative examinée ci-après) sont deux fois plus importants en investissement que l’an passé !
Cela repose la question de la gestion des programmes d’investissements très nombreux issus du budget participatif. […] »

Lire la suite de l’intervention

 

Taux de réalisation direction des espaces verts CA2018

 

Budget supplémentaire 2019

Intervention de Pierre Hurmic

La belle promesse sur la nouvelle dynamique des arbres à Bordeaux trouve très vite ses limites : l’extrême minéralité de la place Tourny. Un manque de sincérité flagrant dans les promesses de la majorité

Intervention de Delphine Jamet

Faible taux de réalisation des investissements liés à l’accessibilité pour les personnes handicapées, erreurs s’agissant du forfait communal octroyé aux écoles privées et les limites des politiques publiques de concertation quand cela n’a pas été bien mené qui se révèlent concernant la mise à jour du logiciel du « Pass 52 jours ».

Lire l’intégralité des interventions

Démocratie participative : l’échoppe

Intervention Pierre Hurmic

« Vous avez toujours des concertés institutionnels, des gens qui sont dans toutes les concertations, c’est pas ceux-là tellement qu’il faut concerter, malgré leurs qualités, mais ouvrir à d’autres personnes. »
Cela peut se faire via le tirage au sort que nous proposons depuis des années de même que les référendums locaux.
« Vous avez donc un site de concertation sur le projet d’aménagement de la Jallère, 96% des gens qui vous disent être contre le projet Michelin et parallèlement vous faites discrètement et en catimini une révision du PLU pour imposer le projet Michelin en nous faisant du sur-mesure. Comment voulez-vous que les gens acceptent de jouer le jeu de la concertation quand ils ont l’impression que l’on se moque d’eux de telle façon ? »

Intervention de Delphine Jamet

« Quand on fait un pré-conseil, on essaie d’écouter ce qu’ont dit les conseillers de quartier, c’est ce que j’ai essayé de faire. […] Effectivement une échoppe, comme lieu de débat c’est intéressant mais le faire dans un seul lieu, ce n’est peut être pas vraiment la bonne opportunité ».

Lire l’intégralité des interventions

Piscine à balles

Nous votons contre des subventions pour acquérir des piscines à balles pour les crèches en raison des risques liés aux perturbateurs endocriniens dans les plastiques.

La ville de Bordeaux vient de voter une charte « villes et territoires sans perturbateurs endocriniens », elle doit la respecter !

Réaménagement des Boulevards : des réunions de concertation en pleine campagne électorale !…

Intervention de Pierre Hurmic

La requalification des boulevards, un axe majeur du programme 2014-2020 « Bordeaux, un temps d’avance », traité en toute fin de mandature… On ne lance pas de nouvelles opérations urbaines de cette envergure en fin de mandat ! C’est un loupé, avec un temps de retard.

Lire l’intervention dans son intégralité

Projet urbain Brazza

Intervention de Pierre Hurmic

« Deux remarques sur ces 2 délibérations.
D’une part, sur deux prix de vente, on a été étonné que 2 soient fixés à une somme inférieure aux prix des domaines. On perd 150 000 € pour la délibération 269 et 100 000€ pour la délibération 271.
D’autre part, nous vous avions alerté au mois de mars, lors de la délibération portant sur la demande d’autorisation environnementale sur la présence d’un espace boisé d’une surface de plus de 1,5 ha sur un terrain appartenant à Vinci.
Depuis, nous avons appris que la Ville a refusé un permis d’aménager à Vinci sur cette zone et s’est engagé à revoir la situation de cette parcelle. On considère que c’est une petite victoire et on vous remercie d’avoir suivi le travail d’investigation  et d’alerte que nous avions posé. Ce qu’on veut vous dire à l’occasion de cette délibération c’est que ne comptez pas sur nous, on est une toute petite équipe avec Delphine Jamet et une attachée pour aller repérer tous les projets sur toute la ville, pour aller dénicher des projets qui sont tout à faire comparables à celui de Vinci. Si on pouvait y consacrer plus de temps, avec nos vélos, on pourrait sillonner la ville et trouver d’autres projets similaires, mais on n’a pas les moyens de le faire. Vous, vous avez les moyens de le faire alors de nous attendez pas systématiquement pour étudier les permis de construire à la lueur de ces impératifs et on compte sur vous pour que vous le fassiez à notre place, à chaque fois qu’on pourra le faire, on le ferra, mais de la spontanéité de votre part aussi nous rassurerait énormément. Merci. »

Commerce centre-ville indemnisation et plan d’action Ronde des quartiers

Intervention de Pierre Hurmic :

« Je souhaiterais avoir des informations complémentaires sur les indemnisations des commerçants. Nous savons qu’il y a eu une commission d’indemnisation qui a été mise en place début avril, les dernières informations que nous avons eu par voie de presse consiste à dire qu’il y avait eu 233 dossiers et à l’époque les 29 premiers dossiers avaient reçu une indemnisation. Je sais que les commerçants et vous le savez sans doute aussi, se plaignent de délais d’indemnisation qui sont lourds alors que les pertes financières sont évidentes et très lourdes pour beaucoup d’entre eux. Est-ce que vous pouvez nous en dire plus, pas forcément aujourd’hui mais dans les jours qui viennent éventuellement pour savoir sur ces fonds d’indemnisation qui sont assez conséquents qui ont été largement abondés par la Région, 2 millions d’€, par Bordeaux Métropole, par le Chambre de Commerce et des Métiers, par la Chambre de l’Industrie… Est ce que vous êtes en mesure de nous indiquer combien d’argent a été versé ? Combien il y a de dossiers en attente ? Quels sont les délais d’indemnisation ? »

Intervention de Delphine Jamet :

« Monsieur le Maire, cher.e.s collègues,

Nous sommes tous empathiques vis-à-vis des commerçants affectés par la crise des gilets jaunes. Ils ont subis des pertes de chiffres d’affaires importantes et nous aurions aimé que les aides octroyées soient plus importantes et comblent leur manque à gagner, notamment pour les commerces indépendants et de proximité.
Il me semble que ce plan d’actions pousse à une certaine surconsommation et ne va pas dans le sens de consommer de manière durable pour notre planète notamment. On va pousser à la consommation sur des grandes enseignes et pas forcément sur des petites enseignes qui produisent de manière plus responsable.

Nous avons aussi été alertés par le budget des « totebags » (sacs en tissu NDLR). Je voudrais vous alerter vous-même c’est un produit marketing et de communication. Comme tout produit dans ces cas-là et mis dans un tiroir et n’est plus utilisé. Or, pour que son impact environnemental soit rentable, il faut l’utiliser tous les jours pendant 6 mois. Aujourd’hui ce genre de produit est inutile et ne devrait pas être le moyen de communication utilisé pour essayer de revaloriser nos commerçants du centre-ville. »

Subventions aux associations en charge de structures d’accueil de jeunes enfants ou de soutien à la famille (Foyer Fraternel)

Intervention de Delphine Jamet

« Monsieur le Maire, cher.e.s collègue,

Je me réjouis de l’augmentation de la subvention de cette crèche du foyer fraternel car comme je l’ai dit à plusieurs reprises à l’occasion de délibérations sur les subventions accordées aux associations de crèches,  c’est la crèche qui a le moins de subventions depuis des années à Bordeaux. C’est la crèche qui a un très bon projet, c’est une crèche qui se situe dans un quartier prioritaire, c’est une crèche qui était en difficulté parce qu’elle n’avait pas assez de moyens. Donner plus d’argent à cette association est quelque chose de bénéfique. Ce qui me déplait un peu dans la délibération c’est que c’est une subvention dite « exceptionnelle », j’espère qu’elle va perdurer au long des années. A titre comparatif, un autre association va avoir entre 6000 et 7000€ par berceau, elle était à 4118€ / berceau. C’était la crèche avec le moins de moyens. Je vous remercie pour cela, et j’espère que ça va durer pour les années à venir. « 

Lutte contre les violences faites aux femmes

Intervention de Delphine Jamet

 » Une politique publique dite intégrée doit incorporer la dimension de budget sensible au genre : ici, la mairie ne semble pas à la hauteur. Il faut aller au-delà du curatif. »

Lire l’intervention dans son intégralité

 

Pierre Hurmic au Maire : « Nous n’avons pas vocation à vous inspirer, nous avons vocation à vous remplacer ! »